Comment devenir freelance informatique ?

Alticéo, agence de portage salarial, vous accompagne pour devenir freelance informatique

Qu’est-ce qu’un freelance informatique ?

Le freelance informaticien peut avoir des missions très variées. Il peut réaliser des audits, participer au déploiement d’un réseau informatique. Il peut également travailler auprès du DSI (directeur des Services Informatiques) sur des projets Agile de migration des données.

Suivant les besoins, le freelance informatique sera tour à tour développeur, coach ou formateur.

Pour décrocher une mission et convertir vos prospects en premiers clients, il est donc essentiel de bien définir votre offre de service. En vous basant sur les offres existantes et sur la concurrence, vous aurez une vision assez précise des attentes des clients. Les profils actuellement les plus recherchés sont les développeurs, chefs de projet ainsi que les professionnels du développement web. La sécurité des réseaux est également un enjeu crucial pour les entreprises.

Maintenant que votre positionnement est clair, votre réseau professionnel est une très bonne base pour votre prospection. Vous pouvez également vous inscrire sur des plateformes pour Freelance (type Malt ou La Crème de la crème) et étudier différentes sources pour trouver une mission.

Ce qu’il faut savoir avant de devenir freelance informatique

Ainsi, que vous ayez une grand expérience professionnelle ou que vous soyez débutant, il est toujours possible de se mettre à son compte et de proposer des prestations de services auprès de sociétés clientes.

En tant que freelance, il faut cependant connaitre les avantages et inconvénients de ce nouveau statut.

Les avantages

  • Il n’y a pas de lien de subordination avec le client : vous êtes indépendant vis-à-vis du client, ce qui rend souvent les échanges plus fluides.
  • Vous avez un regard d’expert externe sur les problématiques du client et avez le recul nécessaire pour proposer le meilleur service en fonction des besoins.
  • Vous pouvez gérer vos activités de consultant et votre emploi du temps : vous êtes seul maitre à bord de votre planning. A vous de vous organiser pour profiter au maximum de votre statut d’indépendant.

Les points à ne pas négliger

  • Prendre du temps pour trouver des missions peut être chronophage. Il est important de bien anticiper cette recherche pour limiter les temps d’intercontrat.
  • Penser à la gestion administrative : suivant le nombre de clients et vos besoins, il faut compter 1 à 2 jours par mois pour gérer les contraintes administratives.
  • Réfléchir à vos honoraires : taux journalier ? Forfait ? Le calcul du tarif pour un freelance est toujours délicat.

Au final, faire du consulting, c’est endosser plusieurs rôles en plus de ses missions freelance. Pour certaines personnes, cela peut vite devenir anxiogène. Il faut alors penser à choisir un statut qui permettra se soulager une partie de votre stress.

 

Choix du statut

En tant que freelance, il faut déterminer son statut juridique. Pour cela, plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • Votre système de facturation
  • Vos frais professionnels
  • Votre disponibilité pour la gestion administrative, la prospection
  • Votre imposition (impôt sur les sociétés ou impôt sur les revenus)

Vous aurez ainsi toutes les informations nécessaires pour faire le bon choix.

Les différents statuts du freelance informatique

Micro-entrepreneur : plutôt privilégié par les freelances qui démarrent leur activité, ce statut permet de démarrer avec une exonération de TVA. Le chiffre d’affaires est cependant plafonné et vous atteindrez rapidement les 34400 euros annuels de Chiffre d’affaires limite pour cette exonération. De plus, le CA est considéré comme du revenu après déduction forfaitaire des charges et cotisations. Il n’est donc pas cumulable avec des indemnités Pôle Emploi par exemple.

Entreprise individuelle : il s’agit comme son nom l’indique d’une entreprise où le consultant est seul dirigeant. Il est dans ce cas responsable des dettes de l’entreprise. Son patrimoine personnel n’est pas protégé.

Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : à la différence de l’EI, l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel.

Création d’une société (EURL, SASU, SARL) : solution plus complexe et plus coûteuse, la création d’une société convient aux indépendants qui souhaitent développer leur activité avec la possibilité d’avoir des collaborateurs.

Le portage salarial

Si vous souhaitez garder de la sécurité tout en ayant la flexibilité du consulting, le portage salarial est une solution adaptée.

  • Vous signez un contrat de travail avec la société de portage. Cela vous permet d’avoir une fiche de paie et de bénéficier d’une couverture sociale, de congés payés et du droit au chômage.
  • Vous déléguez la partie administrative de la gestion des contrats. Cela vous assure que tout se passe dans le respect des règles et des lois. Avoir recours à une agence de portage est ainsi un réel investissement pour vous libérer du temps et vous soulager du stress lié à l’administratif. Vous pouvez vous consacrer pleinement à vos activités de consultant en informatique.
  • Vous restez libre de choisir vos missions. Comme tout consultant freelance, vous négociez avec vos clients vos prestations et votre tarif. L’agence de portage salarial n’intervient pas sur cet aspect. Vous gardez votre indépendance.

Chez Alticéo, nous vous offrons en plus un réseau professionnel composé de nos consultants, anciens consultants et clients. Nous avons également à cœur de vous accompagner dans votre développement en vous proposant des formations sur de nombreuses thématiques (commercial, communication, bien-être).

Publié par

Découvrez nos autres articles