La qualité de vie au travail chez l’entrepreneur : un enjeu souvent sous-estimé

la qualité de vie au travail chez l'entrepreneur peut aussi mener au burnout

Être entrepreneur est loin d’être de tout repos. En plus de son activité auprès de ses clients, il faut penser à tous les à-côtés : stratégie, prospection, communication, administratif… Au final, ce sont beaucoup de possibilités supplémentaires de stress. Un entrepreneur aurait ainsi 50% de chances en plus d’être atteint de troubles psychologiques par rapport au ressenti des salariés.

Le burnout est un risque majeur chez l’entrepreneur qui peut affecter durablement la vie professionnelle mais également sa qualité de vie globale.

 

La qualité de vie au travail chez l’entrepreneur : une organisation différente…

Se lancer dans l’entrepreneuriat et le freelancing, c’est décider d’adopter un mode de vie différent du salariat. Celui-ci apporte sa dose de confort et de liberté. En effet, un entrepreneur est autonome dans l’organisation de son travail. Et ceci est d’autant plus vrai s’il est en télétravail.

Il a également la possibilité de choisir ses missions et ses clients.

Mais cette liberté, si elle n’est pas préparée, peut en fait s’avérer rapidement contraignante.

Le passage du salariat à l’indépendance entraine de fortes contraintes :

  • Une charge de travail à laquelle on ne s’attend pas forcément. Peu d’indépendants sont préparés à tout ce qui les attend dans leur nouvelle activité : faire vivre sa société, c’est passer au minimum 20% de son temps à réaliser des activités non rémunératrices
  • Le stress de trouver de nouvelles missions et de nouveaux clients.
  • L’angoisse des accidents, qui empêcheraient de travailler et donc d’être rémunéré. Car en tant qu’indépendant, la couverture sociale est très faible. Et de plus, si on ne peut effectuer son travail auprès de son client, il n’est pas possible de le facturer.

Les conséquences peuvent être désastreuses pour l’entrepreneur, sur sa vie professionnelle comme sur sa vie personnelle.

Cela commence sans qu’on s’en rende forcément compte. On cumule les heures de travail. Le stress s’accumule par la recherche de performance pour accroitre la compétitivité de son entreprise. On ne prend plus soin de soi, on travaille dans de mauvaises conditions et un environnement de travail inadéquat.

Et petit à petit, on perçoit une détérioration de la santé physique et mentale. Quelles en sont les implications ?

L’usure professionnelle

La qualité du travail s’en fait ressentir et l’indépendant rentre alors dans une spirale infernale. Même s’il n’y a plus de lien managérial dans la relation entre un indépendant et son client, il y a bien une attente de résultat et de qualité de travail.

Où sont les limites dans la recherche de perfection ? L’entrepreneur s’épuise mentalement et au final il peut se retrouver contreproductif.

A cela peut s’ajouter le surmenage dû au cumul de plusieurs clients.

Le manque de sécurité au travail

Quand on se sent à bout physiquement et moralement, c’est à ce moment qu’arrivent les accidents du travail. De mauvaises conditions de travail, une sédentarité excessive et le corps finit par dire non. Non à cette surcharge de stress, non à cette angoisse permanente.

 

Quelles solutions pour améliorer les conditions ?

De nombreuses solutions existent pour ne pas en arriver à l’extrême du burn-out et retrouver ce bonheur au travail qui fait que l’entrepreneuriat est si intéressant ! Voici quelques idées pour un plan d’action bien-être au travail.

Travailler votre organisation du travail

Il faut apprendre à se connaitre et trouver l’organisation du travail qui nous convient.

Evaluez votre temps en fonction de votre rythme, de votre disponibilité et également de votre vision.

Il existe de nombreux outils pour apprendre à gérer son temps quand on est freelance.

Optimiser votre environnement de travail

L’amélioration des conditions de travail ont un impact sur la qualité du travail. Cela réduit la pénibilité de certaines tâches et permet de prévenir les risques de TMS (troubles musculosquelettiques).

S’il n’est pas possible de travailler dans de bonnes conditions chez vous, il existe d’autres lieux de travail qui seront plus adaptés, tels que les espaces de Coworking.

Avez-vous pensez à l’ergonomie de votre poste de travail ? Si vous travaillez essentiellement devant un ordinateur, il y a des préconisations pour régler la hauteur de votre écran, la position de vos mains sur le clavier, etc. Vous réduirez ainsi les risques de mauvaises positions et donc de TMS.

Soyez à l’écoute de votre corps, faites de pauses régulièrement et limitez les positions statiques.

S’accorder le droit à la déconnexion

Être indépendant ne signifie pas être disponible 24h/24 pour vos clients. De même que les salariés, vous avez le droit à la déconnexion.

Tous les coachs d’entrepreneurs vous le diront : Prendre du temps pour soi est essentiel pour le développement de son entreprise. Cela augmente la qualité de vie globale et de façon implicite la qualité du travail. En effet, bien-être et efficacité sont souvent liés.

Le choix du portage salarial pour alléger la charge de travail et améliorer la qualité de vie au travail

Pour certaines personnes, l’entrepreneuriat peut donc s’avérer difficile à gérer. Pour soulager une partie du stress de l’entrepreneur, le portage salarial offre plusieurs avantages :

Soulager sur les aspects administratifs

En prenant en charge les aspects administratifs liés aux contrats commerciaux, le portage salarial soulage l’entrepreneur d’une partie de sa charge mentale. Il peut se concentrer sur sa mission, améliorer la qualité de son travail.

Garder une assurance maladie

Concilier indépendance et sécurité grâce au portage salarial, c’est possible. En cas de maladie ou d’accident, les consultants portés sont indemnisés.

Accompagner grâce à des formations adaptées

En effectuant régulièrement un travail de diagnostic et d’évaluation des conditions de vie de l’indépendant, Alticéo a décidé de mettre en place des formations qui répondent à un réel besoin : que ce soit sur la gestion des risques psychosociaux ou encore sur l’épanouissement au travail.

Créer du réseau pour éviter le sentiment de solitude de l’entrepreneur

Être bien entouré, c’est essentiel pour limiter le mal de travail. La solitude est une des principales difficultés citées par les indépendants. Or, la santé mentale passe aussi par la possibilité de parler avec des collègues, des pairs qui sont confrontés aux mêmes difficultés et pourront vous comprendre.

Alticéo, c’est un réseau de professionnels qui partage les mêmes problématiques et peuvent s’aider mutuellement. C’est aussi une équipe dédiée qui vous accompagne tout au long de votre mission.

Publié par

Découvrez nos autres articles