Lancer son activité de consultant : les cinq conseils clés pour bien démarrer

réunion d'information sur le portage salarial

Le marché du consulting est toujours en développement en France : +2.9% de croissance annuelle ce qui offre de belles opportunités. C’est un marché peu transparent avec un grand nombre d’acteurs : de grands cabinets de conseil et une multitude d’indépendants.  C’est aussi un marché mouvant : 20% des acteurs viennent de créer leur entreprise, avec un taux d’échec de 40 à 50% à 1 an ou 2. (Source : https://bpifrance-creation.fr/librairie/home/287-devenir-consultant.html). Dans ce contexte, comment tirer son épingle du jeu et trouver votre place comme nouvel arrivant ? Votre agence de portage salarial, Alticéo, partage ses cinq conseils clés pour démarrer sur de bonnes bases votre activité de freelance.

Conseil n°1 : Définir un positionnement fort

  • Un des premiers choix d’un consultant est de définir son offre de service : que souhaitez-vous proposer comme type de prestations ? Sur quel sujet voulez-vous intervenir ? Sous quelle forme ? Des rendez-vous de conseil, des audits, des journées de temps partagé, des formations, du collectif, de l’individuel, une formule mixte etc. ?
  • Pour présenter votre offre, vous pouvez bien sûr vous inspirer de votre CV mais à la différence de celui-ci, elle ne visera pas à présenter vos compétences et expertises mais à valoriser des réponses à des besoins. Réfléchissez donc en termes de problématiques que vous pouvez aider à résoudre chez vos futurs clients !
  • La tendance actuelle du marché du consulting est à la spécialisation : il vaut mieux être le meilleur dans une activité de niche que le énième généraliste du sujet. Vous pouvez vous spécialiser grâce aux sujets que vous allez traiter, aux cibles que vous allez viser, aux méthodes utilisées.

Conseil n°2 : Être rémunéré à sa juste valeur

Conseil n°3 : Choisir le statut juridique adapté

Une activité de consulting peut s’exercer sous des statuts très différents. S’il n’existe pas de statut idéal, prenez le temps de sélectionner celui qui vous correspond le mieux en fonction de vos besoins du moment, des charges afférentes et de la protection sociale souhaitée. Lire notre article : quel statut juridique choisir en tant que freelance ?

Conseil n°4 : N’ayez pas peur du commercial

Un consultant, même en portage salarial, doit effectuer son commerce et dénicher ses clients. C’est une casquette qui fait partie de votre métier d’indépendant et de nombreux professionnels la redoute. N’hésitez pas à vous former si vous n’êtes pas à l’aise sur le sujet et surtout à mobiliser votre réseau professionnel qui va être votre meilleur vecteur pour trouver vos premiers clients.

Conseil n°5 : Sélectionner des outils de communication pertinents

Un consultant est un expert qui détient un sérieux savoir-faire et qui va devoir désormais le faire savoir ! Quelques idées d’actions de communications à mettre en place : avoir un profil Linkedin impeccable, régulièrement actualisé et vivant grâce à des partages de contenus, être présent sur des plateformes de freelance, faire partie de réseaux professionnels, créer ses outils de communication (carte de visite, présentation d’offre, site web, blog, newsletter etc).

Le plus Alticéo : pour toutes ces questions, l’agence propose à tous ses consultants de les recevoir pour un rendez-vous personnalisé afin de les aider sur le développent de leur activité et faire le point sur leurs besoins en formation et accompagnement qu’ils soient techniques ou plus liés à du développement personnel.

Publié par

Découvrez nos autres articles